bandeau

Manipulateurs morse home-made.
Ici on parle avec les doigts...

Ici vous ne trouverez pas de manipulateurs commerciaux ou de collection, je ne trafique qu'avec du matériel construit avec mes petites mains. Chaque pièce nécessite de nombreuses heures d'usinage et est réalisée avec les meilleurs matériaux, alu, laiton, contacts argent, pivots sur billes ou roulements à billes, socles en noyer. Certaines pièces sont colorées par anodisation.

Cliquez sur les vignettes pour plus de détails.


Les pioches

La pioche (straigh key) est le manipulateur originel en télégraphie, celle que même les profanes connaissent au moins de vue. A l'origine tous les radios manipulaient avec ces manipulateurs "simples". Cet appareil est tombé en désuétude, ce qui est bien dommage car débuter la pratique du morse avec ce manipulateur oblige l'opérateur à apprendre à bien former ses lettres. Tout bon opérateur radio digne de ce nom doit être capable de manipuler longtemps et proprement avec une pioche, c'est la base de l'art de la télégraphie.

Keyer

Pioche verticale

bug

PV2

atelier construction des manipulateurs morse

La loco

bug

1910

keyers morse

NASA

keyers morse

P2



Les types iambic

Appelés iambic à tort, le mode iambic est la mémoire de points sur les palettes, pas un type de clé. Facile à reconnaître, si votre système électronique commandé par la clé génère des A ou des N à répétition quand vous pressez les deux palettes ensembles alors c'est un manipulateur iambic, sinon c'est un simple manipulateur éléctronique non iambic. Par exemple pour ceux qui se souviennent, le fameux manipulateur F5HV bien connu était non iambic.
Ce type de clés sert à piloter des boitiers électroniques qui génèrent automatiquement des séries de points et de traits parfaitement calibrés. L'opérateur appuie sur une ou l'autre palette le temps de générer le bon nombre de points ou traits pour composer sa lettre. je ne suis pas fan, çà m'enlève tout le plaisir de la manipulation. Ces clés sont néanmoins nécessaires aux accrocs du QRQ, les manipulateurs conventionnels ne permettant plus la manipulation à haute vitesse au-delà d'un certain stade.
Pour moi tout le plaisir réside dans la construction qui présente un challenge de précision, la clé devant réagir au toucher le plus léger possible mais je n'aime pas utiliser ce type de clé. Je sais que je vais faire hurler dans les chaumières, tellement ces manipulateurs sont devenu la norme mais à mon sens tant que l'opérateur ne forme pas les lettre lui-même çà reste de la télégraphie assistée. Les débutants préférent se tourner dés le départ vers ce type de manipulation et en deviennent esclaves, à tel point qu'ils ne savent plus lire les autres styles de manipulations. Ils restent prisonniers de cette télégraphie aseptisée et ne sont plus capables d'apprécier la belle musique d'un vibro, d'un double ou d'une pioche bien utilisés. C'est triste.

keyers morse iambic

CM0

keyers morse

CM1

code morse

CM2

keyers morse

CM4



Les semi-automatiques

Les manipulateurs semi-automatiques, aussi appelés "bugs" sont des appareils capables de générer mécaniquement des séries de points sur un simple appui de la palette qui provoque l'oscillation d'une masselotte, les traits étant faits manuellement par l'opérateur. Pour la petite histoire ce style de manipulateur à été inventé par Horace Martin le père du Vibroplex, employé aux télécommunications US il a du arrêter de travailler à cause d'une grosse tendinite au poignet suite à l'utilisation intensive de la pioche. Il a pu recommencer à travailler grace à cette nouvelle sorte de manipulation qui se fait latéralement au lieu de bas en haut. Le monde des semi-automatiques est fascinant, concevoir ces petits mécanismes capables de générer un début de mouvement perpétuel est passionnant.
Bien utilisé il permet une belle manipulation chantante. C'est avec le double-contact mon manipulateur préféré.


FCOPLEX

FCOplex

manipulateur morse

La guillotine

clés morse

Le Panzer

clés morse

Minibug

Clé morse

Type Bunhell

clés morse

VB4



Les doubles contacts

Egalement appelés "Sideswiper" ils permettent une belle manipulation chantante si bien utilisés, comme pour le bug sa musique est rarement appréciée par les afficionados des manipulateurs électroniques :D. Ces derniers élevés au son bien formaté et aseptisé des manipulations électroniques sont de moins en moins capables de lire ces manipulations "free-style" et préfèrent s'en sortir en répondant un beau "QSD" qui ne trompe personne. A bord les radios se construisaient eux-même leurs doubles avec des morceaux de lames de scies. J'ai encore quelques prototypes datant du temps ou je naviguais. Encore une belle musique qui malheureusement tend à disparaître de nos ondes.


Carterpillar

Carterpillar

manipulateur morse

Double vertical

Mon fidèle compagnon

Double embarqué



Les "autres"

Ceux qui ne rentrent pas dans les catégories au-dessus.


manipulateur morse

Touch control