bandeau

CH4RL0TT3
châssis alu, cnc v.3

Je continue à persister, ayant fais cadeau de SUZ4NN3 à un copain Radioamateur il me fallait une nouvelle petite CNC pour graver mes PCB. La grosse T1T1N3 étant dans l'atelier hors de la maison c'est plus pratique d'avoir une deuxième CNC au labo électronique. Principalement destinée à la gravure de mes circuits imprimés et mon labo électronique n'étant pas très grand je l'ai voulue petite, pas la peine de construire une autre CNC de la mort qui tue.




________________________________________ Etude 3D ______________________________________



Toujours le début en 3D, histoire de savoir ou on va. Pour couper court aux sempiternelles polémiques sur l'appellation des axes, l'axe Y est celui qui s'éloigne de moi quand je suis placé devant la CNC. Toute la question est de savoir ou se trouve l'avant de la machine. Pour moi c'est devant...


Les rails sont des rails supportés SBR12 pour le X et le Z. Pour le Y j'utilise deux chutes de SBR20 qui restent de la construction de la CNC béton.


Axe Y


cncv1

Axe X


cncv1
cncv1

Axe Z


cncv1

X,Y, Z assemblés


cncv1



________________________________________ Usinages ________________________________________




Puis des copeaux. T1T1N3 à contribué à la naissance de CH4RL0TT3, peut-ont dire qu'elle est sa mère ?. Poids de la bête: 17,5kg.



cncv1

On ne change pas un système qui fonctionne, j'ai repris la même architecture que celle de la grosse T1T1N3 béton. Les axes XZ en sont la copie conforme.


cncv1
cncv1

Je n'ai pas lésiné sur les taraudages de la table en prévision du bridage d'un futur hypothétique étau mais il est plus probable que je travaillerais sur martyr comme sur SUZ4NN3.


cncv1

Ensemble moteur/ tête de broche.


cncv1

Un peu d'anodisation pour rendre un plus attrayant ce dur monde de la CNC.


cncv1

Par souci d'économie j'ai commandé les VAB sans paliers que j'ai usiné dans des blocs d'alu.


cncv1
cncv1



________________________________________ Assemblage ________________________________________



cncv1
cncv1

L'axe Y fonctionnel tel qu'étudié dans le projet 3D. Les gros rails SBR20 sont des restes de la construction de T1T1N3.


cncv1
cncv1
cncv1

C'est sur que ce n'est pas du chinois :D.


cncv1
cncv1

Pour finalement obtenir une belle CH4RL0TT3 conforme aux plans 3D. Premiers essais quand j'aurai reçu les poulies et courroies.
Poids total de la bête: 17,5kg.


cncv1

Mon système de tête de broche pilotée par un moteur de visseuse fonctionne parfaitement bien mais au niveau bruit c'est infernal. Le plus étonnant c'est que la tête de broche et le moteur de visseuse pris séparémment sont assez silencieux, c'est l'ensemble courroie crantée/poulies qui est très bruyant, çà me sort carrément de mon micro-atelier. J'ai fini par opter pour la solution bis... ma dremel chinoise. Dans un premier temps du moins, cette petite CNC est super rigide et mérite mieux, je ferai des essais avec une courroie lisse en V type poly-V mais c'est difficile à trouver dans ces petites tailles.
Le pire c'est que je me suis déjà fais avoir pour le même truc avec Suz4nn3... tous mes essais de motorisation home-made s'étaient avérés trop bruyants et j'avais fini par monter cette même dremel.





________________________________________ Electronique ________________________________________




Sans électronique pour la faire bouger çà n'est que de la ferraille. Elle à hérité de celle de Suz4nn3, avec un nouveau boitier tout neuf. J'ai effectué la modif sur la carte décrite par P.Civade (http://www.civade.com/) qui consiste à changer la valeur de quelques capas.


Découpe du boitier dans de la tôle de PC.


cncv1

Le boitier comprend une carte 4 axes TB6560, une alim 36v et un filtre secteur. A l'arrière deux prises pour connecter les limites et l'A/U sont prévues. Toutes les liaisons boitier/machine sont blindées.

36v étant la limite maxi supportée par la carte rouge à TB6560 j'ai descendu cette tention à 32v à l'aide du petit ajustable positionné sur l'alim, petite marge de sécurité.


cncv1


Avec une belle face avant créee avec "Galva" de Monsieur F5BU.


cncv1

Imprimée, collée au double-face et plastifiée.

cncv1

Premiers mouvements.




J'ai installé les origines sur les trois axes. Après l'expérimentation réussie sur la grosse CN béton je renouvelle le système avec les ampoules ILS, c'est simple et prècis au 1/100e, et une ampoule ILS coute quelques centimes d'euros, pour obtenir la même précision les contacteurs pro coutent une fortune.


L'origine Z, on voit le petit aimant Ø5mm positionné dans un trou borgne que j'ai perçé dans le patin.


cncv1

L'origine Z, même principe.


cncv1

L'origine X, l'aimant est non visible sur la photo derrière le patin .


cncv1


Petit éclairage de broche avec des leds 10mm alimentées en 32v directement par le boitier électronique à travers des résistances de 1,5k.


cncv1

cncv1

cncv1



_____________________________________ Premiers travaux _____________________________________




Surfaçage du plateau martyr. Pour graver mes circuits je colle la plaque au scotch double-face directement sur le martyr, c'est la solution la plus simple et la plus pratique à mon gout. L'épaisseur de cuivre sur une plaque époxy fait environ 15µ, pour faire des gravures précises je ne fais pas confiance à la planéïté de la plaque de médium acherée en grande surface, un surfaçage résoud le problème.

Cette petite dremel chinoise ne me convient pas, je ne dispose que d'une pince de 3mm et çà me limite trop en taille d'outils. Pour la gravure de pcb c'est suffisant, les fraises en V et les forets de 0,5 à 1mm ont un corps de 3 ou 3.18mm, mais si je veux pouvoir faire d'autres travaux genre ce surfaçage c'est limite et cette petite fraiseuse mérite mieux. Je pense que je vais lorgner vers les broches Kress et Proxxon.






Finalement je l'ai équipée d'une broche de 400W bien plus silencieuse équipée d'une pince ER11 permettant de monter des outils jusqu'à Ø7mm. Première gravure de circuit imprimé.









retour